• (Photo: FavCars.com)

    This article is the first Coup d'œil article — since the last one I wrote in 2013 — and the first car-related article since the last one about the Smart Forfour that I wrote back in February 2015. Good for me!

    In this article, I am going to talk about one of my dream cars. Yes, I have dream cars, lots of them, I cannot choose only one.

    The car I want to show you is the Mazda 121 DB, sold as the Autozam Revue in Japan, a cute little sedan that was produced between 1990 and 1998. I would buy one if I had enough money, even though I do not need to own a car because I live in a city with an acceptable public transportation system that consists of buses, trams and even river shuttles, but right now I am talking about spending money with my heart, not my head.

    Now, to those of you who might ask why I chose to put an article entirely written in the English language, I only have one answer: I want to show off my level of written English on the internet. 

    Am I a native English speaker? no. And you might tell I am not a native speaker because some of my sentences are probably weird, or maybe my grammar is incorrect, I don't know. Thinking about all the possible mistakes I could make gives me anxiety.

    It is my turn to try to write something as interesting as a Jalopnik article.

    I love the Mazda 121 DB.

    (Photo: FavCars.com)

    Just look how cute and lovely this car is! I want to hug it.

    Everything on this car is curved: curved shape, curved headlights, curved taillights, curved bootlid, curved roof...

    Now, this was Mazda's styling back in the 1990's. There are several 90's Mazdas that had this specific curved design, like the first-genration Miata, the first-generation 929, the 323 Lantis or even the third-generation RX-7. To me, this design fits best the 121, because of its reduced size.

    The only downside of this car is the boring interiors, very similar to what Japanese cars usually had at the time. The interior trims are even more boring: gray, black, dark blue... even the blue gauges (which is an unusual colour for an instrument cluster) are gloomy-looking.

    (Photo: KLM Bezirk Hamburg)

    The Mazda 121 is therefore like a sad clown: very cheerful and funny on the outside and full of dark thoughts on the inside.

    Aside from that, the interior is quite good because it has a simple layout and looks well built and easy to clean. I also like the two-spoke steering wheel.

    (Photo: Wikipedia)

    If the interior looks too dark for you, no worries, because the best thing about this car is the canvas roof.

    (Photo: FavCars.com)

    A canvas roof is way better than a regular sunroof because it makes you feel like you are in a convertible.

    This is certainly the most desirable feature of the Mazda 121. You can open it in various ways, as shown in the image below.

    (Photo: JapanClassic)

    To put everything in a nutshell, the Mazda 121 DB ticks all the right boxes for me. I really wish to find one in mint condition, but I guess this is wishful thinking, because I would exclusively look for one equipped with the canvas roof.

    If I ever manage to own a 121, I would cover the seats with some kitsch floral fabrics to make the interior a bit more joyful.

    I really hope this article was interesting to you. If not, I do not want to know.

    Do not forget to follow me on Twitter if my opinions matter to you.

    Drink water, bye!

    TLDR: I want to buy a Mazda 121 because it has a canvas roof and looks cute.

    PS: Listen to Turkish pop music.


    votre commentaire
  • Et j'écris cet article avec une fenêtre d'écriture complètement remaniée, yay! Merci, EklaBlog!

    Elle est extrêmement moderne, je suis impatient de voir la suite.

    Qu'est-ce que je voulais dire...? Ah, oui!

    Je songeais depuis un bon bout de temps à écrire un article sur la Fiat Panda - la nouvelle, les deux modèles antérieurs sont moins charmants, surtout la Panda de 2003...

    C'est qu'elle est mignonne, cette Panda! Le modèle de 2003 était trop carré, trop austère pour Fiat - un peu comme une Volkswagen!

    Ce coup-ci, le dessin est tout en rondeur - enfin pas trop: vous remarquerez qu'il s'agit d'un mélange de carré et de rond: quand on hésite entre une glace au chocolat et une glace à la vanille, on prend les deux! quand on hésite entre une automobile carrée et une autre ronde, on opte pour les deux!

    A l'arrière, on voit un air de famille avec la Novo Uno (si, si, souvenez-vous...), mais la Panda a des phares longitudinaux qui « dépassent » un peu au niveau de la vitre de custode, et ils sont divisés en trois trapèzes. De plus, elle n'est vendue qu'en Europe (pour l'instant, j'espère...).

    Bien qu'elle ait gagné en personnalité, on voit qu'il s'agit avant tout d'un petit cube fonctionnel qui sert avant tout déplacer quatre (ou cinq) personnes, tout simplement, et c'est très bien comme ça, mais qu'est-ce qu'elle est mignonne!

    J'ai bien aimé le fait que les concepteurs de cette Panda y soient allés à fond concernant le style « carré arrondi », on retrouve cette idée un peu partout: la surface vitrée, les phares à l'avant, les petits feux antibrouillard à l'arrière, le logo « Panda », les jantes et même l'intérieur nous le rappellent, et je ne reproche à Fiat qu'une seule chose: il manque une version huppée plus luxueuse, avec du chrome un peu partout, par exemple à l'avant, à l'arrière au-dessus de la plaque d'immatriculation, à l'intérieur - avec du cuir et des boiseries... Des détails, des détails... 

    L'intérieur se veut pratique, et je suis content qu'il ne soit pas typé « camion ». On ressent une belle impression d'espace alors que la Panda est toute petite. Je vois qu'il y a trois places à l'arrière; bizarre, car les deux autres sont déjà très étroites - heureusement que la troisième place n'est proposée qu'en option!

     

     

    Je n'aime pas trop le volant. C'est la seule partie de la Panda à laquelle le style carré arrondi ne va pas. Mais ça va aux poignées de porte, au haut-parleurs, aux commandes de climatiseur et au levier de vitesse.

    J'aime beaucoup le levier de vitesse noir laqué, et aussi la forme des commandes de climatisation, mais je trouve l'emplacement des lève-vitres un peu mal choisi, j'ai peur qu'elles soient difficile d'accès. Ce genre de chose doit être utilisé sans qu'on passe du temps à le chercher...

    J'aime ces tons beige, mais il y a aussi d'autres coloris intérieurs proposés, comme du rouge ou du bleu (que l'on voit dans cette photographie, au-dessus des compteurs entourés de noir laqué respectant le style « carré arrondi » de toute l'automobile - j'aime beaucoup que presque tous les détails soient respectés...)...

    La malle ressemble beaucoup à une soute. Mais ce qui me séduit le plus, c'est l'option « Cargo Box » (coffre à double fond et plancher plat quand la banquette arrière est rabattue), que je trouve indispensable - j'adore quand le plancher de la malle est plat, comme dans les kei...

    Il existe aussi une version 4x4 que je trouve encore plus charmante - d'ailleurs, je trouve qu'une Panda sans version baroudeuse n'est pas une vraie Panda.

    Ça ne se voit pas, mais ça va vraiment partout. Même des crossover plus gros que ce bijou ne font pas le poids (vous imaginez-vous faire du hors-piste en Renault Koleos ou en Nissan Qashqai?). Ce véhicule est idéal en montagne en cas de neige!

    J'aime beaucoup cette couleur verte que l'on trouve à l'extérieur et à l'intérieur, ça me fait penser à l'époque où l'on considérait les conducteurs de 4x4 comme amoureux de la nature... 

     

    Bon. A bientôt sur Ady et les automobiles. Vous pouvez toujours me retrouver sur Facebook, commenter, répondre au sondage ou tout simplement naviguer sur ce blogue qui mériterait lui aussi une cure de jouvence comme on a mis à jour EklaBlog. 

    A plus. 

    Photographies: Fiat, What Car?, Alex Kierstein via Road & Track, L'Automobile Magazine.


    votre commentaire
  • Non, je ne suis pas mort, et, surtout, je n'ai pas abandonné Ady et les automobiles, ce serait bête (je viens à peine de franchir la barre des dix mille visiteurs!).

    C'est vrai que le mois de septembre n'a eu droit qu'à un seul d'article, et cela ne fait pas très sérieux, je le conçois, mais j'avais des choses à faire, et aussi la flemme de m'occuper du blogue. Je crois que j'ai encore la flemme aujourd'hui, mais bon...

    Cette fois-ci, c'est un article Coup d'œil. Je voulais faire connaître un véhicule que j'avais découvert un mois auparavant.

    L'automobile dont je vais vous parler vient de la belle île de Formose: il s'agit de la Luxgen 5.

    Les images paraissent très petites, cliquez dessus pour les agrandir.

    J'aime beaucoup son style, surtout la calandre qui est très très moderne. A l'avant, les feux aux lignes très carrées, pointues et agressives, donnent un air très dynamique, et le capot très bombé rend la proue assez « musclée » - oui, « musclée », comme la Volvo S60 (celle de 2010, pas de 2013) ou la Nissan Maxima...

    L'arrière, par contre, c'est pas trop ça. Certes, on retrouve le style « musclé » de l'avant, mais c'est un peu vieillissant malgré la présence de LED; mais tout cela reste très dynamique. Si l'on compte remettre tout ça au goût du jour, il faudrait m'appeler, je pourrais ainsi épurer les ligne en plaçant la plaque en dessous de la malle et enlever la barre chromée entre les phares arrière... Bizarrement, l'avant, que j'ai bien aimé, n'est pas plus épuré qu'à l'arrière.

    Finalement je me demande s'ils n'ont pas fait exprès de rajouter des lignes à l'extérieur, parce que l'intérieur, lui, est élégamment dépouillé! Je trouve très distingué d'avoir épuré les lignes et de mettre le moins de boutons possibles. Tout est donc dans l'écran tactile, et c'est extrêmement moderne, je trouve, cela fait haut de gamme (notez d'ailleurs l'afficheur d'informations « tête haute » au-dessus du volant qui accentue cet effet), et le reste le serait encore plus s'il n'y avait pas du plastique imitant l'aluminium au niveau inférieur de la planche de bord - je crois que ça passerait mieux si c'était du bois sombre...

    Anyway, cette atmosphère est relaxante et valorisante. On ressent le luxe qui se dégage de cet habitacle, et ce grâce à la sellerie gris (très) clair et marron clair. Les sièges aux lignes élancées donnent même une impression futuriste à l'intérieur. Ce même intérieur en noir peut donner un air très sportif sans changer la forme des sièges ou du volant, et c'est cool!

    C'est dommage, j'ai mis toutes les images que j'avais sur la Luxgen 5, mais peu importe! J'attends que la marque Luxgen monte en puissance pour la voir sur nos routes. Qui sait, ce sera peut-être pour bientôt...

    Bon, à bientôt sur Ady et les automobiles. Je vous promets d'écrire d'autres articles plus souvent. En attendant, vous êtes invités comme d'habitude à retrouver Ady et les automobiles sur Facebook, à répondre au sondage ou tout simplement à commenter cet article.

    A bientôt. 

    Photographies: Luxgen.


    2 commentaires
  •  

    Je suis en ce moment en train de me bourrer de chocolat allemand.

    Et parler d'une voiturette sportive anglaise avec de la nourriture allemande dans la bouche, ça fait... bizarre.

    J'aimerais profiter de cette parenthèse pour parler d'un sujet à la mode ce mois-ci: en ce moment, c'est le bac' (d'ailleurs je souhaite à mes proches la réussite de cet important examen), et, comme chaque année, il y a les fameuses tasribate, les fuites, il n'est d'ailleurs pas rare de trouver des tricheurs qui aimeraient rendre fiers leurs parents - mais je me demande comment il est possible de rendre fiers ses parents en trichant... En tous cas, notre fabuleux ministre de l'Education nationale, M. El Ouafa, que Dieu nous donne son visage (et là je paraphrase ce cher Zakaria Boualem...), affirme que « les auteurs de la page Facebook « Tasribate » [comme s'il n'y en avait qu'une seule... (Note de moi)] font partie d'une bande bien organisée visant la stabilité du pays. » (Source: Al Bayane.)

    C'est bizarre, je ne vois pas comment quelques fuites d'un examen peuvent « porter atteinte à la stabilité politique et sociale du pays », surtout quand beaucoup de citoyens de ce même pays ne peuvent pas y avoir accès - et oui! tout le monde n'a pas Internet... Le Maroc est un pays très très vulnérable d'après ce que M. El Ouafa m'apprend...!

    Je ferme cette parenthèse et je retourne à la Three Wheeler. Dites-moi malgré tout votre avis sur ce que vient de vous communiquer ci-dessus dans les commentaires, ça m'intéresse...

    Coup d'œil: Morgan Three Wheeler

    Ce que je peux dire sur la Three Wheeler, c'est que, comme toutes les Morgan, elle a de l'histoire: la base a été conçue vers 1910, ce qui peut expliquer son « design » - est-ce que l'on pouvait parler de design à l'époque ?

    Je reprends une phrase d'un certain Patrick Garcia de Caradisiac : « Morgan peut se targuer d'être un constructeur écolo, il recycle comme aucun autre ne sait le faire. »

    Il y a d'ailleurs un essai vidéo de cette Three Wheeler ; cliquez ici.

    Fait particulièrement intéressant : la Three Wheeler est fabriquée à l'ancienne, c'est-à-dire en acier... et en bois !

    Ce que j'aime beaucoup, c'est qu'il faut être culotté pour oser vendre ce genre de... de... ce n'est pas une voiture... voilà ! une voiturette ! Trois roues, deux places, pas d'équipement, pas même une capote, rien, nada, walou, nothing !

    D'ailleurs, comment on fait en cas de pluie ?

    Non, pas ça !

    Zut !

    'Z'avez vu l'intérieur ? (Et encore ! il est à l'extérieur !)

    C'est d'une simplicité...! c'est... frustrant.

    C'est dommage, pourtant. Les sièges en cuir sont beaux, les compteurs inspirés du monde de l'aviation aussi, et je peux aussi citer le pommeau de levier de vitesse de type balle de golf qui est absolument charmant, alors pourquoi avoir mis ce volant ? et cette planche de bord ? Y aura-t-il du bois, même laqué ? sinon une planche de bord en fibre de carbone ? un volant plus typé « sport » ?

     

    Mais j'ai remarqué un truc... à l'arrière...

    Enfin... j'ai plutôt remarqué qu'il manque un truc...

    Où sont les phares de recul ?

    Ce véhicule, on peut reculer avec ; alors pourquoi je ne vois pas de phares de recul ? Est-ce si bien camouflé ? n'y en a-t-il tout simplement pas ? Ouh là... 

    Bon, bon. On laisse ça de côté. Ce que je peux dire, c'est que, si je pouvais en avoir une, elle serait verte, bous savez, ce vert dit « British Racing Green », le fameux vert des sportives anglaises, avec un intérieur couleur havane... [soupir]

    Il me reste une photographie.

    Bon. A la prochaine sur Ady et les automobiles. Vous pouvez toujours me dire ce que vous pensez de cette Three Wheeler en commentant, me retrouver sur Facebook ou répondre au sondage.

    Tschüss

    Photographies: Autoblog.


    3 commentaires
  • Coup d'œil: Nissan Maxima

    J'ai adoré cette Nissan parce que je me suis dit qu'il fallait être culotté pour faire cette face avant...

    Des phares avant placés aussi bas, franchement, même moi je n'aurais pas osé. Et comme cela ne suffisait pas, ils ont rajouté un bout qui dépasse!

    Normalement, il s'agit d'une berline de-luxe-mais-pas-trop, si vous voyez ce que je veux dire. Un peu comme une Renault Latitude, une Subaru Legacy, ou une Toyota Avensis (je croyais, quand j'étais tout petit, que ça s'écrivait « A26 »...).

    « Normalement », parce que, là, c'est plus dirigé vers le sport, enfin, pas tellement, mais elle en a sous le capot (290 ch...!) et elle a une ligne un peu racée...

    Et ça n'existe qu'en Amérique, baby! En Amérique du Nord, évidemment. C'est une voiture de célibataire. Elle est trop grande et trop puissante pour avoir du succès en Europe.

    J'aime beaucoup son style, ses courbes, sa fluidité. La seule chose que je n'aime pas, c'est le chrome de la calandre; je trouve ça inutile. Finalement, c'est pas le chrome que je n'aime pas, mais plutôt la calandre toute entière: trop anguleuse.

    Par contre, l'arrière - avec l'aileron en moins - est parfait.

    Les phares blanchis donnent un air très moderne...

    Mais l'intérieur... c'est bof bof. Bon, j'aime bien le cuir perforé, mais le volant du Nissan Juke est moche et mal fait.

    Bon. A la prochaine sur Ady et les automobiles. Je prends des vacances, peut-être que je mettrais du temps avant de faire des mises à jour sur le blogue... En attendant, vous pouvez commenter, cliquer sur « J'aime » dans la page Facebook ou répondre au sondage.


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique